Afilog signe le 10/09/2018 le Pacte pour une logistique métropolitaine : un plan d’action pragmatique qui crée une grande attente

Le Président d’Afilog, Claude Samson, a fait partie du Comité de Pilotage mis en place par la Métropole du Grand Paris pour la rédaction d’une politique publique en matière de logistique urbaine.

Forte d’une expérience de plus de dix ans sur le sujet, à l’actif de laquelle il convient de citer notamment le Livre Blanc de 2011 et la typologie des espaces logistiques urbains de 2017, Afilog a été le seul membre représentant le secteur privé au sein du comité de pilotage, aux côtés des élus Patrick Braouzec, Vice-Président Délégué à la Logistique Métropolitaine, Jean-Michel Genestier, Maire du Raincy et Jean-Bernard Bros, Adjoint au Maire de Paris.

Ce format resserré, ainsi que l’association ultérieure, en tant que signataires, de nombreux autres acteurs, montre la porosité et la compréhension mutuelle possibles entre sphère publique et sphère privée. Afilog tient à souligner la dimension spatiale de toute politique de logistique urbaine, qui loin de ne traiter que des flux, doit traiter d’affectation de l’espace. Cela se traduit dans le Pacte par des mesures relevant du droit de l’urbanisme, ainsi que de la police de la circulation et du stationnement.

La question foncière n’est pas éludée et les membres d’Afilog souhaitent que les arbitrages qui seront rendus sur le territoire métropolitain en matière d’affectation du foncier donnent une juste place à la logistique, y compris en mixité programmatique aux côtés d’autres fonctions urbaines. Afilog rappelle l’intérêt de la massification des flux, y compris en zone dense et rappelle que le tissu urbain doit aussi pouvoir continuer à accueillir des véhicules de grand gabarit, donc massificateurs. La taille devra bien entendu tenir compte du contexte spatio-temporel de chaque site.

En quelques mois, la Métropole du Grand Paris a posé les jalons d’une nouvelle politique publique, capitalisant avec succès les expériences sur de nombreuses années d’autres collectivités. Avec pragmatisme, elle a souhaité se focaliser sur un nombre raisonnable d’action et a annoncé une mise en œuvre rapide. Cette méthode crée une grande attente de la part des acteurs professionnels membres d’Afilog, qui continueront à se mobiliser faire des actions du pacte des réalités.

X